PANNE DE MOTS

Le perroquet parlait d’une voix lasse : plus d’idées, plus de bagou. Elle déplorait son ramage devenu gris.

Il rappelait ces histoires égrenées durant des mois, tel un griot.
Elle regrettait leurs mille et une nuits.

Il inventait alors, mêlant récits et accents.
Elle l’écoutait, espérant encore.

Il avait pourtant placoté, inventé des ragots tel une commère !
Elle s’attendrit, le voyant fichu sur la tête, susurrant des racontars.

Il avait perdu sa  jactance, il s’était tu face à son ennui.
Elle pleurait, en ce jour de pluie.

Il voulait sa chance.
Elle lui parla alors des couleurs de son plumage : rouge, blanc, noir.

Il reprit espoir. Blanc et Noir font aussi de jolis gris : perle ou tourterelle…
Elle sourit.

Rouge et Noir : Ohé ! Stendhal, Brel !
Elle ne le quittera pas.

Rouge et Blanc font Rose, comme les roses et l’Amour.
Elle en rosit.

Rouge et Blanc comme ces vins de récits truculents.
Ses yeux brillent.

Il s’enflamme : non au noir noir. Il redevient volubile.
Elle l’a retrouvé.

Par Marie-Jo
Share