Trace de soi

L’être humain, en attente d’un signe
Impatient, une nature aussi claire qu’une ligne
Simplement de passage, en attendant le dernier arrêt de train
Contemplant l’horizon, appréhendant l’inexistence d’un lendemain
Ce bas monde n’est que course à l’ego, un reflet de soi camoufler par sa housse
Si seulement le monde savait qu’un arbre qui tombe fera toujours plus de bruit qu’une forêt qui pousse
Jusqu’à voir une lueur au fond de sa coquille
Le voilà le moment tant attendu, comme découvrir l’amour de sa vie
Plus rien à d’importance, toute chose est éphémère, cursive
Hormis une trace un message, similaire au phylactère du temps jadis
Peu importe la forme, arabesque ou non, le but en est le fond
Les paroles s’envolent les écrits restent, tel l’héritage de nos parents
Composer est la clé, un tracé de soi, de sa vérité
En rébus ou en logogramme, l’essence doit en être d’un cœur apaisé
L’Homme est universel en une seule chose, dans ce monde où gribouillis fait loi
Vivre à travers le temps, simplement dire… J’étais là.

Par Senni

Share