L’enfant est seul à la maison

L’enfant est seul à la maison. La télé l’ennuie, cette série ARABESQUE ne l’intéresse pas. Il jette un coup d’œil sur une BD, c’est une BD pour adultes, sans doute appartient-elle à son frère aîné ? Dans le PHYLACTÈRE, il déchiffre avec peine des propos qu’il ne comprend pas. Les dessins lui semblent osés, il jette loin, déçu ce livre indécent. Sur la table du salon, une feuille de papier semble l’attendre, un crayon de couleur, il trace d’un geste CURSIF et se lance dans un GRIBOUILLIS rageur de ronds, carrés, traits : un mélange violent. Un bonhomme puis une tête d’enfant surgissent de ce TRACÉ maladroit. C’est lui avec son papa. Un sanglot enserre la gorge de l’enfant. Ce papa parti trop tôt, il attend désespérément son retour, un SIGNE. Difficile de COMPOSER pour un petit garçon de 8 ans trop souvent terré dans sa COQUILLE. La vie des adultes est un RÉBUS indéchiffrable, dont il n’a pas les codes. Peut-être qu’un jour, un LOGOGRAMME de bonheur lui permettra enfin de sourire ?

Par l’Asso Ad Raden – Bibliothèque de Mespaul et l’Atelier d’écriture drôles d’oiseaux à une plume
Martine Raison

Share