Elya et Léona

Comme chaque samedi matin, Elya et Léona se lèvent. Leur petit déjeuner est composé de céréales et de gâteaux. Maman leur demande de se préparer. C’est pour aller chez Tata Aurélie.

– Super dit Elya, on va faire des rébus.

– Moi, je vais faire des gribouillis avec les gros feutres ajoute Léona.

– Je vais terminer mes arabesques à l’encre de Chine dit Maman.

– Et Mamie continuera ses exercices en écriture cursive, dit Elya.

– Pourquoi ? Elle ne sait pas écrire Mamie ? Questionne Léona.

– Mais non répond Maman. Elle fait de la calligraphie.

– Tu n’y connais rien Léona, dit Elya.

– Les filles, allez vous habiller pour partir, annonce Maman.

Elles arrivent chez Mamie. Ewen et Natao, les cousins, sont déjà là. Elya regarde ce qu’ils ont fait.

– Qu’as-tu dessiné ? questionne Elya

– Un escargot qui sort de sa coquille pour manger, répond Ewen.

Elya sourit. L’épais tracé au feutre rouge ressemble à un tourbillon.

L’œuvre de Mamie est très jolie.

– Qu’est-ce que c’est Mamie ? demande Elya.

-C’est une invitation pour Noël, répond Mamie. Ce signe-là est un logogramme qui veut dire Noël en Chinois. Je vais l’insérer dans un phylactère pour donner rendez-vous à toute la famille à la maison.

-Mais écris-le aussi en français, rit Elya, sinon personne ne viendra !

-Ne t’inquiète pas, dit Mamie en riant. Tu vas m’aider à dessiner un père Noël.

-Super, répond Elya en s’installant.

Par Les Éclatants de la 5e SEGPA
du Collège Victor Hugo à Gisors
Elya

Share