LES ANGES (DU PAPIER)

Je prends mon stylo, comme un griot prendrait sa voix,
Je te parle bien haut, et te dis ce que les autres pensent tout bas.
J’ai beau avoir du bagou, et être très optimiste,
Je vois bien que ce monde est fou, ça me rend vraiment triste.
Fini la patience, dans ce monde trop pressé,
Bonjour jactance et pitoyable télé réalité.
T’expose ta vie sur les réseaux sociaux, tu te prends pour un poète
volubile.
Ne poste pas trop de photos, ça pourrait rendre ton avenir fragile
Tes amis aiment ton côté truculent, ça les impressionne.
Mais ça ne dure pas longtemps, alors arrête d’en faire des tonnes.
Dès que tu tournes le dos, ils se mettent à susurrer.
Et toi tu fais le beau, tu continues à placoter.
Tu te poses trop de questions, tu cherches des réponses sur le
forum.
Ohé arrête c’est bon ! Affronte la vie et sois un homme !
Si je mets l’accent sur toutes ces dérives, sur les écrans qui nous
ont envahis,
C’est que moi ce qui me rend vraiment ivre, c’est de prendre un
bon bouquin dans mon lit.

Par Safia
Share