Invitation au voyage

Je vais faire venir une griotte …
Rondement bien, j’ai faim !
Celle-ci, c’est sûr, ne susurrera rien à ton estomac,
Sa voix et son accent viennent faire danser ses mots
Du sommet de ta tête au relief de ton dos.
Ah non, les « ohé ohé », « oyez, oyez »,
la jactance à l’excès, avec ou sans bagou,
Moi, ça me cause du dégoût.
Ça placote, ça placote,
D’ici au Canada,
Et on se sent trop vite, otage de ces voix :
Elles m’oublient en jactant,
et d’images en bons mots, j’attends …
mais jamais je ne vois,
ne serait-ce qu’un atome ou un gramme de moi.
Ses volutes de voix ne sont pas volubiles,
Mêmes les biles les plus noires, avec elles, sont dociles,
Elle, elle n’enferme personne, et même, elle délivre.
Elle vient creuser ton cœur, met des mots sur tes plaies
Elle n’est pas truculente, érudite ou lointaine,
elle est ta langue-même qui revient de voyage.
Et quand c’est elle qui parle, c’est toi que tu entends.
. Tentant …

Par Fatimaxx
Share