Dix mots pour une plainte

Sans accent grave ni aigu,
Je t’écris ce poème pour te dire
Ohé combien je regrette.
Je n’ai rien vu ni entendu,
Tu m’as habituée à écouter ton
bagou à la sauvette.
Griotte placotait souvent sur ta souffrance.
Mais si tu es seul aujourd’hui c’est parce que tu n’es pas un être
volubile.
Tu
susurrais ta souffrance dans une imperceptible jactance,
Malgré ta personnalité
truculente, ta voix s’est tue et notre amour s’est évaporé dans les eaux limoneuses du Nil.

Par El Mansouri
Share