10 mots

La fureteuse numéro un qui cherche tout le temps à se divertir le mieux possible, comme l’animal, c’était moi. Il y a longtemps.
Tout a commencé quand j’ai créé un avatar. Je m’appelais PETITE H et j’envoyais des émoticônes à tous les gens avec des profils intéressants. C’était comme un projet de découverte du monde en ligne. Je cherchais à savoir si les gens sont plus ouverts là ou dans la réalité. J’ai mis le site en favoris. De jour en jour, je sortais de moins en moins. J’étais devenue comme un policier des canulars. J’hébergeais toutes les informations dans un nuage accessible à tous ceux qui avaient peur et qui cherchaient des pirates. Mais, comme je l’ai déjà dit, j’avais des problèmes dans la vie réelle. J’ai commencé à télésnober les gens autour de moi et de ne plus leur parler. Je ne payais pas mon appartement, ni l’électricité. C’est à cause de cela qu’on m’a un jour coupé l’internet. Je me suis trouvée là, seule, sans connexion, sans amis et bientôt sans appartement. Je me suis dite : « si tu ne changes pas, tu vas devenir nomade ». Mais le problème, c’est que je ne voyais pas la solution. La peur s’est installée.

Par Iva Školjak

Share