La vie par les mots

C’est un univers plein de canulars chargés de mystification,
de fausses informations, me plongeant dans l’incertitude.

« Émoticône » que ce mot est vilain, je suis émue par
l’hypocrisie exprimée pour la tendresse, les émotions.

Pour m’évader, je suis une nomade errant sur les route
au gré du temps.

Je suis dans les nuages, j’éprouve de la joie, détachée
du monde qui m’entoure.

Attristée, je me réfugie chez mon amie qui m’héberge
sous son toit.

Notre existence connaît des avatars divers, des malheurs.

J’aime fureter des infos, des conseils sur Internet ou bien
dans les livres.

Passe-temps favori, la lecture, auteurs préférés, ceux qui
parlent de pirates. Je ne parle pas des pirates « tristes individus » qui,
sans scrupule, font le malheur d’innocentes victimes.

Je suis télesnobée par tous ces téléphones, fixes ou portables, ils envahissent mon espace et perturbent le monde, le fléau de l’humanité.

Je suis fière que notre langue « le Français » participe à cette immense ronde.

Par association Ad Raden – bibliothèque de Mespaul & atelier d’écriture « drôles d’oiseaux à une plume »
Ginette