NUAGE

Un nuage, ce matin, sur ton cœur
tu pleures, tu pleures
mais, le nuage s’évapore
il est là, ce matin, en suspens
et, demain il disparait
le nuage est un nomade
il va, il vient
il s’en va puis il revient.
un jour, le ciel bleu
un autre jour, le ciel gris.
ce soir, tu pleures, tu pleures, encore.
et puis, la nuit s’installe
la lune est pleine
et, tu rêves… tu rêves
tes larmes vont séchées.
et, demain, sur ton cœur,
juste, ta main, déposée,
sans un nuage.

Par association Ad Raden – bibliothèque de Mespaul & atelier d’écriture « drôles d’oiseaux à une plume »
Brigitte