Archives de catégorie : Non classé

Le Bal

Un groupe cherche un 4ème musicien. Ils dessinent une belle arabesque sur leur affiche. A côté de leurs noms en cursive, l’invitation en rébus est écrite dans un phylactère.

Tu fais de la musique ? Viens avec nous

Un chien se présente. Guitariste, il compose ses chansons. Il est engagé.

Le groupe s’installe devant la mairie d’Etrépagny.

C’est alors que les pompiers défilent. Les musiciens les accompagnent de leur musique. Les pompiers sont contents. Ils promettent de leur faire signe pour animer leur bal.

C’est le jour du bal. La salle est décorée sur le thème de la mer : différents tracés symbolisent les vagues ; des coquilles sont disposées sur les tables.

Les 4 musiciens doivent écrire le nom de leur groupe sur une grande banderole. Leurs essais ressemblent à des gribouillis. Le chien propose alors un logogramme :Toute la soirée est très animée. C’est ainsi que les mousquetaires sont devenus célèbres.

Par Les Éclatants de la 5e SEGPA
du Collège Victor Hugo à Gisors
Clara

Share

Manon

Bonjour ! Je m’appelle Manon. J’ai 12 ans et je dois composer avec une sacrée famille ! Maman aime que je la coiffe. Je lui fais de jolis tracés avec des nattes collées. Papa travaille beaucoup. Il est menuisier. Mon grand frère n’aime pas l’écriture cursive et détache toutes ses lettres. C’est bizarre. Il joue beaucoup à la console. Dans un de ses jeux préféré, il doit trouver des voitures rares ; elles sont peut-être cachées derrière une coquille. Quand il joue en ligne, des phylactères apparaissent si ses copains lui parlent. Tant qu’il est sur son jeu, il ne donne pas signe de vie ; tant mieux !

Avec mon petit frère, c’est autre chose. Il fait tout pour me rendre la vie impossible et pour me faire gronder. Il vient dans ma chambre, cache ou prend des objets. Il m’a accusé d’avoir fait des gribouillis sur le mur de la chambre des parents ! Si encore il s’agissait de belles arabesques… Je ne sais plus comment lui dire. J’ai essayé le français, le rébus, le logogramme. Mais il ne comprend rien du tout !

Par Les Éclatants de la 5e SEGPA
du Collège Victor Hugo à Gisors
Manon

Share