Le rêve

Le rêve,

Ce jour-là Augustin qui approchait ses dix ans n’avait aucune envie d’apprendre sa leçon d’histoire.

Prenant l’attitude d’un penseur s’appuyant la tête sur une main et un crayon dans l’autre, il laissait courir son imagination. Ainsi il traçait sur sa feuille de cahier, tantôt des arabesques et autres gribouillis, tantôt d’une écriture cursive il composait une suite de mots, de signes en apparence sans aucun lien commun.

Il les entourait dans des phylactères qui avaient la forme de coquilles. Ces mots et ces signes pouvaient ressembler à des logogrammes et, pourquoi pas, en extrapolant, à des rébus.

Fin du vagabondage, Augustin reprenait sa leçon.

Par Laissac

Share