Mon tour à Jamaa Lafna

Je suis allé avec mes parents à Marrakech pendant les grandes vacances. Et pendant que nous nous promenions à jamaa lafna, une voix masculine d’un accent bizarre attira mon attention. Je me suis retourné et j’ai vu des gens qui se rassemblaient autour d’un homme. C’était un africain. Je me suis approché plus pour voir ce qu’il faisait. Soudain, tout le monde sa mit à rire. J’ai compris qu’il s’agissait d’un griot et qu’il racontait une histoire drôle jouant avec un son drôle instrument de musique à cordes. Je croyais qu’il s’agissait d’une harpe. La tête penchée sur l’épaule de ma mère, je susurrai : « Maman, je veux des spectacles autres que d’écouter l’histoire que racontait ce conteur ambulant »

A ma grande surprise, elle a accepté. Et elle s’éloigna en prétendant que l’ambiance de cette place ainsi que toute cette jactance lui faisaient, elle aussi, mal à la tête. Chemin faisant, nous avons assisté mais pas pour longtemps à une fille un peu volubile et qui passait son temps à placoter comme ses confrères, elle parlait de choses truculentes. Et comme peu de suiveurs « étaient là, elle interpella les gens: ohé ! Ohé ! Vous là-bas, venez ici. Puis elle s’élançait en parlant d’elle-même dans un tapage de bagou.

Par la classe 3AC
École AL FASSIHE
Aya S.

Share