Mariage de ma tante

Durant ces vacances, on est invité au mariage de ma tante à Tanger.

Le mari était d’origine africaine et avait un bon bagou en ce qui concerne le dialecte marocain. Il a invité des griots qui chantaient à merveille et avaient un accent particulier. C’est vrai qu’ils avaient une apparence truculente, mais leur voix chaleureuse nous emmène dans un monde féerique.

Dans la salle de mariage, les femmes dansaient de temps en temps au rythme de la musique, placotaient et s’observaient. Les enfants jouaient et parlaient d’une façon volubile, avec une certaine jactance. Les mariés susurraient parfois, et riaient des fois. « Ohé ! Les « Neggafates », maîtresses d’orchestre de la cérémonie et garantes du respect des rites nuptiaux, lancez des yous-yous et des prières sur le prophète ». La soirée s’est terminée au lever du soleil.

Par la classe CE6
École AL FASSIHE
Mohamed B.  (11 ans)
Share