La mer écoute

La mer écoute
Depuis des ères
La jactance des poètes
Le susurrement des amoureux
Sans plainte quelconque
Tolérant toutes les bêtises
Attentive aux voix mélancoliques
Comme aux accents plaisants
La mer placote :
Ohé! Homme égoïste
N’entends-tu pas
Mes vagues truculentes
Sous tes pas pressants ?
Tu t’es déshabillé
De la sagesse du griot
Et t’as emprunté des bagous
Aux hommes extravagants
La mer fait taire
Ses flots volubiles
Échouant désespérées
Sur la plage d’un monde agité

Par la classe 3AC
École AL FASSIHE
Sana S.

Share