DIX MOTS POUR MA GRAND-MÈRE GRIOTTE

Ohé ! Ohé ! notre griot est là !

Je chantais inlassablement cette phrase quand ma grand-mère arriva, et une fois qu’elle s’installa dans son coin je lui servais sa boisson préférée, un thé à la menthe bien sucré.

Je quittais furtivement la scène pour aller appeler tous les enfants de mon village. La foule se rassemblait tellement vite autour de la grand-mère, les uns ne cessaient pas de placoter vaniteusement ce vers  » Ohé ! Ohé ! notre griot est là  » alors que les autres susurraient des petites questions, des hypothèses soudaines. La grand-mère leva sa main pour nous faire signe d’arrêter notre jactance immédiatement.

L’atmosphère était déjà pleinement envahie par un silence absolu, la grand-mère commença avec son accent nativement berbère, l’histoire se projetait peu à peu, et les imaginations enfantines étaient transportées dans un monde truculent où la guerre, certes, pourrait se déclencher entre les nations à cause de choses banales parfois extravagantes. Cette vieille voix continuait à conter et réciter de façon volubile car elle était dotée tout simplement d’un bagou incomparable, une conteuse de tous les temps.

Par Mohamed Hannan

Share