Mon quartier

Je le traverse le matin, en allant travailler.
Il se réveille doucement sur la place du marché.
De-ci de-là se croisent, les voix des Lyonnais.

Le boulanger laisse échapper les odeurs de sa fournée.
Les maraîchers entament le concours de bagou,
pour écouler leurs marchandises de leurs étalages bien frais :
«Ohé ! Ohé ! Approchez, approchez ; venez gouter le bio diversifié !»

À la terrasse d’un café, difficile de ne pas remarquer des personnages truculents :
parmi eux, un à l’accent du sud-ouest,
béret basque et gilet en peau lainé,
déverse son discours volubile sur la région ou il est né,
à des badauds fort captivés .

Je continue ma route, et à l’angle de l’église, je croise des amies italiennes,
sur leurs lèvres, chanter, « Bonjiourno ! Va béné ? »

Une autre rue plus loin, une jeune maman, susurre à son bébé
« Dort mon petit gone… Maman va te bercer… ».
Là c’est l’accent du Rhône, ça coule d’un air léger !

Encore un peu plus loin, de surprises en surprises,
c’est un griot qui anime la place et raconte aux passants
l’odeur de la cannelle ou encore du safran.
Les épices colorées, qui relèvent son accent !

J’ai traversé la foule, monté dans le tramway.
Jactances à outrances,
les voix recouvrent le bruit de la rame en partance.

Station suivante, me voilà arrivée,
je m’aperçois qu’avec vous cher lecteur j’ai fort bien placoté.
Enfin, si je peux m’exprimer ainsi, mon quartier est foisonnant de vie !
Il a l’accent parfait. Venez le visiter !

Par Jacinthe Vacher
Share