DIX MOTS POUR PARLER

Le griot prend un accent et une voix grave quand il conte les histoires de son village.
La
jactance du Titi parisien prend un accent tonique quand il déballe tout son bagou.
La canadienne prend un accent aigu truculent quand elle placote dans le dos de sa chum.
Le poète prend un accent
volubile et malicieux quand il susurre « Les poèmes interdits ».

Par Amal Dib
Share