Lorsque je lève les yeux…

Lorsque je lève les yeux vers la voûte céleste, je n’ai de cesse d’y trouver de nouveaux paysages. Ceux de la Terre ne me suffiraient-ils donc plus ? Las, avec l’informatique, nous en sommes réduits à pointer des émoticônes qui ne proposent que des avatars, fureteurs nomades qui ne sont là que pour nous télésnober à partir des sites où ils sont hébergés. La vraie nouveauté c’est être dans les nuages avec son pirate favori et naviguer entre les étoiles et ça ce n’est pas un canular !

Par la médiathèque Marcel Pagnol
A Aubagne
Liliane Gaboreau

Share