Le canular du siècle

Le canular du siècle, ou comment un canard parvint à faire croire qu’il était le meilleur pour accéder aux plus hautes destinées de la basse-cour.

Tout petit déjà, armé de son plumet jaune qui le distinguait des autres, à coups de griffes il s’imposait; fierté de son papa, cancanant à tout va, battant des ailes, se hissant sur ses ergots, poursuivant de ses assiduités sans distinction toutes femelles de son entourage, poules cannes et volatiles de passage. Ces nomades épuisées qui après un long périple se posaient dans son pré-carré. Mais ne nous trompons pas, il les chassait bien vite. Bref, il était sur un petit nuage. Même la fermière lui manifestait des intentions particulières avec des portions de nourriture de plus en plus grosses. Un jour alors qu’il commençait à ressentir les frimas de l’hiver, elle vint vers lui. Il s’approcha fier, arrogant, conscient de sa valeur. La fermière tendit les bras, ses mains se posèrent sur son magnifique plumage.

Donald pour les fêtes de fin d’année fit son entrée sur une assiette et les cris de joie des convives saluèrent son foie dénervé.

Par la médiathèque Marcel Pagnol
A Aubagne

Share