Dis-moi dix mots

Serais-je un peu vieux jeu ? Quand ma fille m’a dit maman tu devrais
t’inscrire sur un site de rencontre pour trouver l’homme idéal. Je me suis dit qu’avant de le trouver il me fallait chercher un AVATAR, une autre moi, toute en nuance afin d’éviter à mon cerveau les atteintes perverses des éventuels CANULARS de la toile, le tout sans mal. J’aurai pu dire sans mâle mais cela passerait pour de l’obsession. Oui, vous savez celle qui consiste à avoir l’air triste ou joyeux par l’ expression imagée appellée ÉMOTICONE contraction à mon sens des mots émotions et tu es conne. Conne de vouloir ainsi dévoiler
un état d’âme à l’araignée dont l’appétit n’est pas à la hauteur des convoitises de tous les FURETEURS de sa toile. De tout ceux qui veulent de l’image et du texte dénuder la FAVORITE de leur peur d’être seul. J’ai finalement fini par lui répondre que tout cela me conduirait tôt ou tard à HÉBERGER un jour, un quidam NOMADE des sentiments, à la recherche d’évasion ou de moments d’envolés troubles, sur quelques NUAGES passagers. Elle fut déçue, certes, mais admit volontiers que ce qui m’irait le mieux serait de m’embarquer vers une destination lointaine et d’aborder seule, sans voile, sans toile, le PIRATE de mon cœur. Elle m’avait comprise et je me suis mise à TÉLÉSNOBER la bête du Net !

Par France NAY

Share